COE Initiatives

  Asbl INITIATIVES
   
 

L'asbl Initiatives est agréée en tant que Centre d'orientation Educative par le Ministère de l'Aide à la Jeunesse de la Communauté française.

Sa mission consiste à apporter au jeune, à sa famille ou à ses familiers un accompagnement social, éducatif et/ou psychologique dans le milieu socio-familial ou à accompagner le jeune dans une démarche d'autonomisation.


Pouvoir subsidiant : Communauté française - Aide à la jeunesse

Adresse : rue de la scierie, 20 à 6800 Libramont

Téléphone : 061/ 22 26 95
  Fax : 061/22.55.74
   

Permanences :

- Du lundi au vendredi de 9h à 17h. (Répondeur en cas d'absence)

- Horaire variable en dehors de ces heures selon les disponibilités des bénéficiaires et des mandants.

Personne de contact : Tout membre de l'équipe ou l'intervenant référent selon la nature du contact.

Bénéficiaires :

Ø Tout mineur (de 0 à 18 ans) éprouvant des difficultés d'ordre personnel ou familial.

Ø Toute personne éprouvant des difficultés dans l'exercice de ses responsabilités parentales ou assimilées.

Les difficultés pour lesquelles nous intervenons sont liées :

- Au mineur notamment: son âge, sa personnalité, son épanouissement personnel et affectif, ses relations, ses proches, sa scolarité, sa socialisation.

- A sa famille : entre autres, l'organisation familiale, les responsabilités parentales, les capacités éducatives, les relations intra-familiales, les modes de communication.

Ceci étant, nos interventions touchent un large panel de problématiques parmi lesquelles la négligence, la maltraitance, les abus sexuels, les conflits parentaux et les ruptures parentales, les relations intra-familiales perturbées, les carences éducatives et affectives, l'alcoolisme, la délinquance, les difficultés éprouvées par l'éducation (par exemple en cas de monoparentalité), le décrochage scolaire, ...

Conditions d'admission :

Mandat délivré par le Conseiller de l'Aide à la Jeunesse (SAJ), le Directeur de l'Aide à la Jeunesse (SPJ) ou le Tribunal de la Jeunesse.

- SAJ : accord du bénéficiaire sur le programme d'aide établi ;

- SPJ : l'aide est contrainte, mais il faut, à minima, l'accord des personnes sur le fait de nous rencontrer.

Procédure d'accueil :

- Après un premier contact de l'autorité mandante, un examen de la demande est effectué en équipe, dans les huit jours au plus tard.

- En cas d'accord de principe et selon les disponibilités de chacun, une rencontre tripartite (bénéficiaires - mandants - COE) est fixée dans les locaux de l'autorité pour déterminer les objectifs du mandat. Une prise en charge s'en suit le cas échéant.

Durée de prise en charge : Généralement de 6 mois à un an, renouvelable.

Types de pratique :

- Entretiens individuels ou collectifs avec le jeune, son ou ses parent(s), des proches de son environnement, y compris d'autres professionnels.

- Accompagnement du jeune en logement autonome.

- Démarches administratives.

- Retours réguliers d'informations à l'autorité mandante.

Les guidances psycho-socio-éducatives sont inspirées des thérapies systémiques, brèves, familiales et parfois analytiques. La pluridisciplinarité tient à l'apport des compétences de chaque membre de l'équipe lors des intervisions et au travail en co-intervention.

Le service vise à susciter les meilleures conditions possibles qui permettent à un enfant ou à un jeune :

- De s'épanouir sur un plan personnel, autant que faire se peut au sein de sa famille.

- D'acquérir son autonomie et d'en assurer les responsabilités. Dans cette optique, notre action repose entre autres sur la mobilisation des ressources personnelles, familiales et environnementales du bénéficiaire.

Projets et activités de pérvention:

Notre service ressort de l'aide dite spécialisée, c'est-à-dire supplétive par rapport aux services de première ligne. Notre mission ne porte donc pas sur des activités de prévention, mais vise l'amélioration de situations singulières. A tout le moins notre intervention se veut-elle préventive d'une dégradation de ces dernières.

Collaborations :

- Etroite avec l'autorité mandante ou ses représentants ;

- Ponctuelles, si nécessaire avec les divers intervenants sociaux ou autres à même d'aider dans la concrétisation du programme d'aide, y compris les structures scolaires.

- En cas de fin d'intervention, proposition éventuelle de relais.