- Le rapport d'activités 2010

 

Les réunions de commissions maltraitance, telles que définies par le décret du 12 mai 2004 relatif à l'aide aux enfants victimes de maltraitance se sont déroulées les 25 janvier, 22 mars, 28 juin et 20 septembre 2010.

Les membres effectifs de la commission étaient les suivants :

- Madame Anne-Elisabeth Colas, Référente maltraitance à l'ONE
Rue Fleurie, 2 bte 8 - 6800 Libramont - 0499/99832

- Madame Sophie Cornet, représentante du SPSE.
Rue des Charmes, 3 - 6840 Neufchâteau - 061/277933

- Madame Annie Gillardin, représentante du secteur accompagnement de l'ONE.
Rue Fleurie, 2 bte 8 - 6800 Libramont - 0499/572576

- Monsieur Pierre Glemot, représentant du CPMS.
Rue des Charmes, 3 6840 Neufchâteau - 061/271438

- Madame Geneviève Jamar, Conseillère du l'aide à la jeunesse
Rue de la Victoire, 64 - 6840 Neufchâteau - 061/410380

- Madame Michèle Lecloux et/ou Madame Hatzinakos, pour le Parquet.
Place Charles Bergh, 1 - 6840 Neufchâteau - 061/275319

Madame Muguette Poncelet, Directrice de l'aide à la jeunesse.
Rue de la Bataille, 2 - 6840 Neufchâteau - 061/580960

- Madame Marie-Noëlle Rouard, Juge de la Jeunesse.
Rue de la Bataille, 2 - 6840 Neufchâteau - 061/275060

- Madame Sophie Schneidesch, Coordinatrice de l'Equipe SOS enfants
Rue de la Jonction, 5 - 6880 Bertrix - 061/222460

 

La présidence de la commission est assurée par Madame Geneviève Jamar.

 

Conformément à la décision prise lors de la commission du 19 septembre 2006, les personnes qui participaient aux réunions instituées par le décret du 16 mars 1998 sont invitées de manière permanente.

Les activités de la commission pour cette année 2010 ont permis d'aborder l'organisation de la journée d'échange à destination des services de première ligne de l'arrondissement judiciaire.

Les membres de la commission ont sollicité l'équipe du CLPS (Centre local de promotion de la santé) afin qu'il contribue à l'organisation de cette journée. Ce service nous a offert un soutien méthodologique tant au niveau du fond que de la forme. Il a porté un regard neuf sur les questions de maltraitance, en partant de questions « profanes ». Leur expertise en matière d'organisation d'événements était également centrale.

Une sous commission, dans laquelle le CLPS s'est investi, a été mise sur pied pour préparer le travail de la commission, elle s'est réunie à sept reprises.

Afin de s'assurer que la journée du 28 octobre réponde aux préoccupations des acteurs de terrain, les membres de la commission ont établi un questionnaire destiné aux services de première ligne (ONE, CPMS, SPSE, directions d'écoles, enseignants, service de santé mentale, maison d'accueil et d'hébergement, service de polices, ...).

Ce questionnaire a permis de recueillir un certain nombre de préoccupations en matière de maltraitance. 41 personnes ont répondu à cet appel. Les questionnaires ont été dépouillés, résumés et ont fait l'objet d'une synthèse écrite qui a servi de base pour définir et élaborer le contenu des interventions des membres de la commission. Il a été décidé qu'ils seraient les seuls orateurs de la journée.

 

Quatre grands thèmes ont été dégagés de cette récolte de données.

  • La notion de secret professionnel et de secret partagé
  • Comment recevoir la plainte d'un enfant ? Comment aborder la famille ?

En situation de maltraitance, comment accompagner un enfant et sa famille ?

  • A quels signes être attentifs ?
  • Communication et collaboration entre les services.

A plusieurs reprises, les membres ont travaillé la notion d'articulation interservices. Ce travail a fait l'objet de nombreuses réflexions et a permis de préciser les liens que les membres entretiennent les uns avec les autres.

Ces échanges n'ont pas permis, contrairement au souhait de départ, de réaliser un seul et unique schéma rendant facilement lisibles les multiples interactions existants entre les services que représentent les membres de la commission. En regard de la complexité de la tâche, le choix d'utiliser plusieurs schémas comme support aux exposés a été arrêté.

Toutes les décisions relatives à l'organisation de cette journée ont été prises par les membres de la commission. Qu'il s'agisse de questions de fond ou de forme, qu'elles portent sur les interventions ou sur l'organisation pratique de la journée.

Les membres ont géré des questions telles que : le choix des orateurs, l'ordre de passage, le temps de parole imparti à chacun, les sujets nécessaires à aborder, ... et aussi : le choix d'une salle, sa réservation, la commande des repas et boissons, la sonorisation, l'utilisation de support visuels, la réalisation, l'impression et l'envoi des invitations, la constitution d'un dossier support de la journée, le suivi des inscriptions,...

 

Le programme de la journée a été établi comme suit :

Durant la matinée :

- Madame Jamar, présidente ouvre la journée, présente les orateurs ainsi que les objectifs de la journée.

- Maître Parmentier, définit la notion de maltraitance et situe le cadre des travaux de la commission dont il rappelle les missions.

Les membres de la commission présentent leur service en lien avec la question de la maltraitance. Ils précisent la nature de leurs collaborations avec les autres acteurs de terrain.

- Madame Gillardin présente l'ONE tandis que Madame Colas, référente maltraitance présente sa mission de soutien aux TMS (10')

- Le Docteur Cornet présente le SPSE (10')

- Monsieur Glemot présente le CPMS (10')

- Madame Grandjean présente le Centre de guidance (10')

- Madame Schneidesch présente l'équipe SOS-enfants (20')

- Madame Jamar présente le SAJ (20')

- Madame Lecloux présente le Parquet (10')

- Madame la Juge Rouard présente le Tribunal de la Jeunesse (10')

- Madame Poncelet présente le SPJ (10')

Durant l'après midi :

- Madame Toussaint (CLPS, modératrice de la journée) présente les résultats de l'analyse du questionnaire recueilli en avril 2009 et invite la salle à interagir avec les orateurs.

Quatre courtes présentations permettent d'initier le débat avec la salle.

- Maître Parmentier rappelle la notion de secret professionnel et de secret partagé.

- Madame Schneidesch aborde les notions de dévoilement et d'accompagnement des enfants et de leur famille, en situation de maltraitance.

- Le Docteur Cornet présente les signes auxquels être attentifs.

- Madame Poncelet informe par rapport aux protocoles d'accords et de collaborations entre les différents secteurs.

 

La journée se termine sur une démarche d'évaluation relative au degré de satisfaction de la journée, des pistes pour donner suite à cette initiative sont collectées. 150 personnes ont participé à cette journée de travail et ont dans l'ensemble témoigné de leur satisfaction par rapport aux contenu abordés

Parallèlement à cet événement, les membres de la commission ont décidé de mettre en ligne un site internet : www.coordination-maltraitance-neufchateau.be

Sur ce site, on retrouve les exposés des orateurs ainsi que des informations relatives à la commission maltraitance.

Dans l'avenir, la commission aimerait rendre publique, de façon plus régulière, les réflexions qu'elle poursuit. Et ce, dans le but de générer plus d'échanges avec le terrain. La commission aimerait inviter de façon régulière, des services moins « spécialisés » afin d'affiner sa réflexion à propos de l'amélioration des pratiques.

Les perspectives de travail pour l'année 2011 vont dans le sens de poursuivre la mise en lien directe avec les acteurs de terrain. Certaines associations nous ont fait part de leur désir de rencontrer les membres de la commission afin d'aborder certaines questions spécifiques. La commission ouvrira ses portes à ces personnes, afin de réfléchir avec eux à l'amélioration des prises en charges d'enfants en situation de maltraitance.

D'autre part, notre commission veut approfondir sa réflexion afin d'aller à la rencontre des professionnels du monde de l'enseignement, ils restent un public difficile d'accès et pourtant essentiel à compter parmi ses partenaires.